Patauger en toute quiétude dans sa piscine, un vrai délice mais lorsque celle-ci est, par ailleurs chauffée, c’est un véritable plaisir des sens. Mais cette volupté n’est pas sans porter une dénomination : le chauffage. En plus d’envelopper chacun de sa chaleur, elle œuvre avec performance et efficacité afin que la saison de la baignade se prolonge encore un peu plus. Mais pour cela, il faut savoir le choisir de manière adéquate.

Qu’est-ce qu’un chauffage ?

Comme sa dénomination l’indique, le chauffage permet de chauffer la piscine. En d’autres termes, sa mission est de diffuser une chaleur à l’eau du bain par le biais de diverses techniques bien précises. Diverses possibilités sont octroyées pour alimenter le chauffage de la piscine. En réalité, le recours à toutes les sources d’énergie, en fonction du système choisi, est actuellement rendu possible : les énergies fossiles (fioul et gaz), l’énergie électrique et les énergies renouvelables.

Les avantages d’équiper sa piscine d’un chauffage sont innombrables. Ce étant donné qu’il permet à chacun de s’adonner encore au plaisir de la natation même lorsqu’il commence à faire frais. Par ailleurs, même en été, on pourra se baigner dans une eau à température très confortable rien que pour plaisir.

Les différents systèmes de chauffage piscine

Actuellement, les chauffages piscines se font de plus en plus performants pour mieux répondre aux desideratas de chacun. Ainsi, plusieurs critères sont à prendre en compte lors de leur achat. Mais au préalable, il s’avère utile de connaître les différents systèmes disponibles sur le marché :

Le réchauffeur électrique

Si l’on ne souhaite pas se mettre martel en tête à cause de l’installation du chauffage, ce système est le plus approprié étant donné qu’il est le plus simple à installer. Toutefois, si le critère du budget occuper une grande place dans le choix, le réchauffeur électrique n’est pas celui qu’il faut puisque le coût qu’il génère est relativement onéreux en raison de l’énergie qu’il consomme.

La pompe à chaleur

Son principe de fonctionnement s’effectue en trois temps : elle pompe la chaleur de l’air, la démultiplie et la transmet à l’eau de la piscine. Il s’apparente à celui d’un climatiseur puisque c’est l’air ambiant qui, après avoir été converti par un circuit frigorigène, aura pour mission de chauffer la piscine. Parallèlement, grâce à son boîtier à affichage digital permet d’effectuer un contrôle sur la température de la piscine.

Côté installation, elle est d’une grande simplicité. Il suffit, en effet, de la raccorder au circuit d’eau puis de réaliser un branchement électrique.

Si son coût à l’achat peut paraître onéreux, elle s’avère toutefois être un excellent investissement puisqu’à l’utilisation, elle ne génère pas de coût exorbitant : Deux euros par jours s’avèrent suffisants pour chauffer une piscine de 50 m³.

En fournissant quatre fois plus d’énergie qu’elle n’en consomme, la pompe à chaleur permet de réaliser une économie. Par ailleurs son design compact offre la possibilité de l’intégrer avec une grande facilité dans l’environnement de la piscine.

pompe chaleur piscine

L’échangeur thermique

C’est un des systèmes qui démontre le plus son efficacité. Toutefois, il représente un inconvénient : celui de matérialiser un investissement conséquent.

Le principe est le suivant : la chaleur de l’eau chaude de l’habitation sera transmise à l’eau de la piscine. Par conséquent, la maison ne doit pas être trop éloignée du lieu d’habitation. Et parallèlement, le bassin ne doit pas être trop volumineuse. Il en résulte que, d’une part, pour une question de sécurité, il est préférable de ne pas mélanger les deux circuits et, d’autre part, la température de l’eau sera donc fonction de la puissance de la chaudière.

En ce qui concerne le coût qu’il engendre au niveau des dépenses énergétiques, il s’avère idéal : en chauffant l’eau de la piscine par la chaudière domestique, il ne génère pas des factures exorbitants.

Son autre point fort réside dans le fait que l’échangeur thermique fait partie des options les plus faciles à mettre en œuvre.

echangeur thermique piscine

Le chauffage solaire

Le principe de fonctionnement de ce système repose sur la circulation de l’eau dans des absorbeurs solaires. Elle se réchauffe donc sous l’action du soleil.

Le principal atout de ce type de chauffage est indubitablement son caractère écologique. Il ne requiert, en outre, aucun entretien. Toutefois, ils peuvent être encombrants étant donné que leur performance suppose une surface de couverture au moins égale à la moitié de celle du bassin.

Du côté des dépenses générées, le chauffage solaire est sans nul doute le système le plus économique. Il ‘en demeure toutefois pas moins que son coût d’installation est conséquent pour un rendement relativement faible puisqu’il est fonction de l’ensoleillement et de la température extérieure.

La chaudière

Fidèle à ses origines, elle fonctionne exactement comme la chaudière classique. Ainsi, son alimentation s’effectue à partir du gaz naturel, du fuel ou du propane.

Son atout repose sur le fait qu’avec elle, nul besoin de patienter pendant des semaines avant que la piscine ne soit chauffée. Pour cela, il suffit juste de vingt quatre à quarante huit heures avec la filtration continue.

En raison de son principe de fonctionnement, la chaudière convient à la fois aux utilisations ponctuelles que prolongées. Du côté des coûts, celui engendré par l’installation est important tandis que le coût d’utilisation demeure relativement modeste.

chaudiere piscine

Conseils pour choisir son chauffage de piscine

Equiper sa piscine d’un système de chauffage représente un grand investissement. Ainsi, pour éviter que son budget ne soit grevé par le coût généré par le chauffage, il faut prendre en compte certains critères comme l’énergie que l’on utilise chez soi, la fréquence d’utilisation de la piscine, le niveau de confort désiré, les dimensions de la piscine et la période d’utilisation.